lundi 6 décembre 2010

«On construit des maisons de fous pour faire croire à ceux qui n'y sont pas enfermés qu'ils ont encore la raison.» MONTAIGNE

Eo le Chromatique.





Ça aurait pu autant être le Mérovingien, ça n'a aucune importance puisque je ne m'appelle pas Eo. Vous vous en doutiez. Personne ne s'appelle jamais Eo. J'ai 17 ans. Je suis actuellement en première année de licence en Art du Spectacle, Théâtre à Montpellier.
Pendant longtemps j'ai voulu devenir comédienne, mais il ne faut pas me poser la question en ce moment, j'ai des doutes. Je ne me risquerais pas à me décrire, je suis adepte du changement constant. J'ai été brune, rousse, rouge, verte, j'ai eu des rajouts de dreadlocks eux aussi bruns, eux aussi verts. J'ai été percée un temps à la lèvre, labret gauche. Je ne vais pas tarder à me repercer le nez. Sur ma nuque j'ai fait tatouer свободный, quoi que puisse penser certains ça n'a rien d'un code barre, c'est du russe, ça veut dire Libre. Ça c'est pour la vie.
J'aime passionnément la littérature. J'essaie de poser ma pierre sur ce brillant édifice. Je le fais silencieusement. J'aime la musique, le rock'n'roll, le vieux qui suinte, et les ovnis sonores desquels je me délecte. Je joue du ukulélé et je chante, et j'aimerais un jour pouvoir le faire en compagnie de quelqu'un et pas seule dans ma chambre. Je fais ce que je peux pour faire de la photographie depuis plusieurs années. J'ai été modèle aussi. Je dessine, peint. J'essaie d'être un artiste. J'envie ses gens qui trouvent une contenance dans ce qu'ils créent. Moi je me sens toujours sur une pente où les rochers m'esquintent.
Je pense être hétérosexuelle. Amoureuse de l'Amour plus que des gens souvent. Je suis brinquebalante, pleine de sentiments qui en savent pas où se ranger et qui débordent. Je m'étale en mots parce que je ne sais jamais capter vraiment le ressenti, dire juste.
Et puis j'espère que vous me lirez.

0 commentaires:

Publier un commentaire